18 octobre 2012

Bonjour,

Une petite newsletter pour mes potes
et aussi pour tous ceux
qui ont eu la bonne idée
de se retrouver inscrits,
parfois sans même le vouloir.

Si vous ne la voulez pas,
vous pouvez toujours vous désinscrire
en suivant le lien en bas de page,
mais avant ça,
pensez au millions de personnes
qui n’ont pas comme vous
la chance de la recevoir,
sans parler des milliards de chinois…

EX LIBRIS

Message pour mes ex :
(surtout celles qui m’ont largué)
#%£$§#@£, et aussi &%µ$^[}#%,
à propos de @&%§ !*,
surtout #»@&~%$£,
et n’oubliez pas que #&@%£+ !!!!!!

VIDANGE

L’huile chaude s écoule,
noire comme la nuit,
le filtre à huile m’échappe des mains,
tombe dans le bac,
éclabousse autour.
Où est passé le joint ?
Je n’en sais rien mais je m’en fous,
vidanger ça détend,
ça prend pas longtemps.
Ploc ploc ploc,
les dernières gouttes tombent,
la purge est totale,
le changement radical.

SERRURES

J’ai changé les serrures de la caisse,
une clef allen suffit,
la poignée sort direct,
une pauvre tige à remplacer,
y’a des trucs vraiment cons à faire.

NEIMAN

juste un bloc a changer,
démonter le volant,
peut être faire péter
une vis autoblocante,
un fil a brancher,
avec de la hk
ça devrait aller.

LE CERVEAU

J’aurais bien aimé participer à l’expo
sur le cerveau,
manque de bol j’étais en vrac,
à l’ouest d’ici,
obnubilé par un abcès à percer.

Pour avoir droit à un chocolat,
il fallait pouvoir prouver
qu’on avait un cerveau.
Pas de cerveau, pas de chocolat !

J’AI UNE PUCE

J’ai une puce dans la tête,
j’pensais m’en être débarrassé,
une survivante à du s’échapper de sa boite,
sauter dans ma boite crânienne,
elle sautille de tous côtés,
du pariétal à l’hémisphère droit,
elle commence à me gonfler,
à vouloir tout régenter,
m’empêcher de penser,
avec elle pas moyen
de fixer mes idées.

EN PEINTURE

Y’a des trucs que je ne comprends
que longtemps après les avoir fait,
des détails insignifiants à l’époque,
comme la statuette pseudo inca,
prennent leur sens,
une nouvelle pièce du puzzle.

DANS LA VIE

Y’a des trucs que je ne comprends
que longtemps après les avoir vécus,
pourtant certains signes ne trompent pas,
seulement on ne veux pas les voir,
on est tout simplement pas prêt.

O RAGE

le vent souffle fort ce soir,
il soufflait fort aussi
sur les bords du Gardon,
allez savoir pourquoi,
ça fait du bien.

L’ANIMA

C’est elle qui hurle de toutes ses forces,
comme une tempête, elle hurle et elle crie:
-“regarde devant ta route!!”
-“Et si j’ai envie de me retourner?”
-“Si tu te retournes tu vas tomber,
sombre idiot crétin décérébré,
regardes l’historique de tes pensées!!”

MARIN

J’ai un nœud dans l’estomac
qui se délie un peu
me laisse nauséeux,
comme si le temps avait pris la tangente,
je repense à l’histoire de Nietsche,
celle de l’enfant qui joue avec des coquillages sur la plage,
une grande vague arrive et emporte tout,
l’enfant pleure ses jouets perdus,
mais une nouvelle vague arrive
et dépose sur la plage de nouveaux coquillages
encore plus beaux, multicolores.

Cours petite, cours ! encre de chine, Saïssi
Cours petite, cours !

C’EST LA GUERRE

entre toi et moi,
entre eux et nous,
entre vous et nous,
on y laissera la peau mais
ne noircissons pas le tableau,
il reste du vide à explorer.

RAZ DE MARÉE

J’ai connu une fille,
c’était une fusée,
elle a fini par décoller,
partir dans le ciel
comme soyouz,
elle brille au loin,
moi je reste là scotché,
je fume un joint.

W33D

L’herbe est meilleure séchée au micro ondes,
plutôt qu’à la poële.

Geek, encre de chine, Saïssi
Geek

PAS COMPRIS

Mon traitement de texte m’énerve,
quand je veux corriger
ça efface au fur et à mesure
que j’écris,
on m’a expliqué comment éviter ça
plein de fois,
à chaque fois j’oublie,
je devrais le noter.
Si quelqu’un pouvait m’expliquer,
ça serait sympa.

PRESQUE RIEN

Souvenir d’un pas grand chose,
j’ai rayé des listes,
passé en revue des dizaines de posts it,
bricolé une salle de bains destroy,
c’était cool,
j’ai pu hurler deux fois ma race,
au bord d’une rivière.

RIEN A FOUTRE

Je suis une balle en plastique qui rebondit encore et encore.

CADAVRE EXQUIS

Nous voilà,
la présence,
ouffffffff……
Le silence assourdissant,
s’étonner des choses qui nous regardent sans avoir des yeux,
lentement,
ça se vide, ça se remplit,
de cris étranglés.
Siempre habran vasos vacios, con agua de la ciudad,
la nuestra es agua del rio, mezclada con mar.
Contre la nuit.

Impôts du Maroc, pochade, Saïssi
Impôts du Maroc

FECAL HURLANT

Ces derniers temps j’ai moins envie de chier,
je fais rien de cohérent aux chiottes.

Voilà, vous savez tout,
cette newsletter se termine sur cette note parfumée,
d’ambre et de jasmin,
de brie et de potiron,
allez, à la prochaine!

Franck